LE DEUIL ET SES SYMPTOMES.

 
 

Cours en ligne  
 
Dictionnaire intégré, mots et expressions en violet.
 
 

 
 

– DESCRIPTION.

A – SYMPTOMES AFFECTIFS

 

DEPRESSION

Sentiments de tristesse, de chagrin. Douleur morale et dysphonie (difficile à supporter). Episodes de dépression sévère précipités parfois par des événements extérieurs.

Désespoir, lamentation prédominent.

 

ANXIETE

Peurs, tensions, appréhensions de la « crise de nerfs », de devenir fou, de mourir, d’être incapable de vivre sans le mort, de la solitude, des soucis financiers et autres domaines auparavant tenus par le disparu.

 

CULPABILITE

Auto-accusation et blâme concernant les évènements, surtout avant la mort (auto-reproche pour n’avoir pu l’éviter). Culpabilité liée à son comportement avec le partenaire, n’avoir pas su l’aimer, le protéger, prendre différentes décisions

.

 

COLERE ET HOSTILITE

Irritabilité envers la famille, les amis qui semblent manquer de compréhension et d’appréciation du défunt. Colère envers le destin. Le disparu (qui a laissé l’endeuillé seul sans pourvoir aux conséquences de l’abandon), envers les médecins, les infirmières.

 

ANHEDONIE

(libido et psychisme non tournés vers le plaisir)

 

Perte du plaisir à manger, à avoir des loisirs, aux évènements sociaux et familiaux et à toutes les activités auxquelles participait le disparu, sentiment que plus rien n’es agréable sans lui.

 

 

SOLITUDE

Sensation d’être seul même en présence des autres.

Sentiment très intense au moment où l’Autre était particulièrement disponible (soirées, week-end, et pendant les événements qu’il aurait partagés).

 
  

– SYMPTOMES.

– DESCRIPTION.

B – MANIFESTATIONS COMPORTEMENTALES.

AGITATION

Tension, incapacité à trouver le repos, hyper-activité, recherche active du disparu, versatilité des actions.

 

FATIGUE

Réduction du niveau général d‘activité (parfois interrompue par des crises d‘agitation), difficultés d‘élocution et de pensée, lassitude générale.

 

PLEURS

Pleurs et yeux humides, expression générale et tristesse (regard las, les coins de la bouches abaissés).

 
 

– SYMPTOMES.

– DESCRIPTION.

C – ATTITUDES ENVERS SOI-MEME, LE DISPARU ET L‘ENVIRONNEMENT.

AUTO-REPROCHE

Culpabilité.

 

MAUVAISE ESTIME DE SOI.

Sentiment d‘inadéquation, de faute, d‘incompétence et de

mépris pour soi.

 

SENTIMENT DE PERTE D‘ESPOIR ET D‘IMPOSSIBILITE A  ETRE AIDE

Pessimisme sur les circonstances actuelles et futures, perte d‘objectif dans la vie, désir de mort et suicide

.

 

 

PERTE DU SENS DE LA REALITE

Sentiment de ne pas être présent, de regarder les choses de l’extérieur, que les événements arrivent à quelque un d’autre que soi.

 

SUSPICION.

Doute quant aux motifs d’aide et de conseils.

 

PROBLEMES INTERPERSONNELS

 

 

Difficultés à maintenir des relations sociales, rejet des amis, retrait des fonctions habituelles.

 

 

ATTITUDES ENVERS LE DISPARU.

Révolte, recherche, lamentations intenses, imitation du comportement du disparu, poursuite de ses intérêts,

Idéalisation du mort, tendance à ignorer ses fautes, à exagérer ses caractéristiques positives.

Ambivalence, alternance des sentiments positifs et négatifs envers la personne décédée.

Image du disparu souvent très vivantes, presque hallucinatoires et provoquant la conviction.

Préoccupation liées à des souvenirs tristes ou heureux à l’exclusion de tout autres intérêt.

 

 

SYMPTOMES PHYSIQUES D’IDENTIFICATION.

 

Similarité des symptômes apparents avec ceux du disparu, particulièrement de la maladie terminale (battement de cœur si la mort a été causée par un infarctus). L’endeuillé peut parfois être convaincu d’avoir la même maladie que celui qu’il a perdu.

 

MODIFICATION DE LA PRISE DES MEDICAMENTS.

 

Augmentation de l’utilisation des psychotropes (tranquillisants de la prise d’alcool, du tabagisme.

 

 

FRAGILITE PARTICULIERE AUX MALADIES.

Surtout aux affections liées à la diminution de l’immunité mais aussi aux maladies liées à la diminution du soin de soi (cancer, tuberculose) et aux maladies liées au stress (affections cardiaques et dermatologiques.

 
 

– SYMPTOMES.

– DESCRIPTION.

D – ALTERATION COGNITIVE.

RALENTISSEMENT DE LA PENSEE

Pensée ralentie et mémoire affaiblie.

 

 

 
 

– SYMPTOMES.

– DESCRIPTION.

E- CHANGEMENTS PHYSIOLOGIQUES ET PLAINTES CORPORELLES.

PERTE DE L‘APPETIT

.

Parfois l‘inverse, modification du poids, et parfois perte considérable.

 

 

TROUBLES DU SOMMEIL.

La plupart du temps insomnie, occasionnellement hypersomnie, troubles du nycthémère (plus de différence entre le jour et la nuit).

PERTE D’ENERGIE.

Fatigue.

PLAINTES CORPORELLES

Maux de tête, du cou, du dos, crampes musculaires, nausées, vomissements, gorge serrée, etc..

 

 Texte de l’E.F.S.S.M.
 
Page  39/40.
 

A propos thanatofrance

Souhaitant promouvoir la profession de thanatopracteur et d'élaborer également une aide aux étudiants thanatopracteurs, des thanatopracteurs professionnels ainsi qu'un collège de thanatopracteurs avons souhaité mettre en ligne ce site qui nous l'espérons vous apportera toutes les aides en vue de la préparation au diplôme National de Thanatopracteur. Toutes suggestions étant bien venues ! Le Président. POLIMENI Carmel.
Cet article a été publié dans SCIENCES HUMAINES DE LA MORT.. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.