Maladie d’Alzheimer – Un implant sous-cutané pour « nettoyer  » L’Alzheimer !

Cours en ligne.

Dictionnaire intégré, cliquez sur le mots soulignés.

 

La maladie d’Alzheimer

Dr. Alois Alzheimer

               La maladie d’Alzheimer découverte en 1906 par Aloïs Alzheimer, est une maladie neuro-dégénérative qui provoque une mort lente et progressive des neurones.

               On dit de la maladie d’Alzheimer qu’elle est « anatomopathologique« , c’est à dire qu’on ne peut être certain de la maladie qu’après autopsie. Cependant, lorsque l’on remarque que le patient est atteint de démence, on va recommander un examen : Une IRM cérébrale ou un scanner cérébral. De manière générale, les diagnostics vont s’appuyer d’avantage sur l’IRM car elle est beaucoup plus précise. L’intérêt est d’éliminer les diagnostics différentiels (tumeur cérébrale, hydrocéphalie, démence vasculaire, liée aux AVC répétés…). L’IRM va montrer une atrophie, c’est-à-dire une diminution de la taille de l’ensemble du cerveau et en particulier des deux hippocampes.

Situation de l’hippocampe en profondeur dans le cerveau humain


Hippocampe en vue 3D




La progression de la maladie d’Alzheimer. La mort neuronale et la formation d’enchevêtrements neurofibrillaires et des plaques de bêta-amyloïde.


IRM Cérébrale :

IRM d’une tête, de haut en bas


Patient ayant une macrocéphalie familiale bénigne.


3-D MRI d’une section de la tête.


 

Les plaques séniles (en marron) se forment entre les neurones à la suite d’une accumulation anormale de protéines bêta-amyloïdes mal formées. Ces plaques sont caractéristiques de tous les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, même si l’on ignore encore beaucoup sur leurs effets précis sur les neurones.


Découverte expérimentale :

Un implant sous-cutané pour « Nettoyer » l’Alzheimer.

  • 1 On prélève des cellules musculaires que l’on modifie génétiquement afin de produire un certain type d’anticorps.
  •  2  Les cellules sont introduites dans une capsule perméable qui contient un hydrogel permettant leur croissance.
  • 3 La capsule est placée sous la peau, d’où elle diffusera les anticorps pendant une durée de dix mois.
  • 4 Les anticorps s’attaquent à une protéine fabriquée par le cerveau, l’amyloïde-bêta, qui se concentre en plaques dans la maladie d’Alzheimer jusqu’à paralyser la connexion entre les neurones.

Protéine :

Représentation tridimensionnelle d’une protéine (ici une molécule d’hémoglobine). On observe leshélices α représentées en couleur, ainsi que les quatre molécules d’hème, qui sont les groupes prosthétiques caractéristiques de cette protéine.


Un implant sous-cutané pour « Nettoyer » l’Alzheimer.

Avec plus de 900 000 personnes atteintes en France et 35 millions dans le monde, la maladie d’Alzheimer mobilise un grand nombre de laboratoires et d’équipes de chercheurs, dont beaucoup sont en quête du graal : empêcher la formation des plaques d‘amyloïde-bêta qui s’accumulent dans le cerveau entre les neurones et finissent par étouffer leurs connexions. L’idée la  plus généralement explorée consiste à stimuler le système immunitaire du malade en lui injectant des anticorps spécialisés dans la destruction de cette protéine. Brillant, mais pas encore au point : inoculées par intraveineuse une fois par mois, en milieu hospitalier, les doses d’anticorps étaient jusqu’à présent massives pour ne pas exposer les patients à des troubles vasculaires, des oedèmes cérébraux ou des crises d’épilepsie. D’où m’expérience menée par les scientifiques de l’Ecole polytechnique de Lausanne, révélée la semaine dernière par le magazine Brain (cerveau) : un implant sous-cutané, assez perméable pour diffuser ces anticorps mais pas assez pour que d’autres y pénètrent, qui abrite des cellules génétiquement modifiées pour fabriquer en continu, pendant dix mois, ces fameux anticorps anti-amyloïde-bêta. Et cela marche, en tout cas sur des souris « alzheimérisées « , dont les cerveaux ont bien été « nettoyés » de leurs plaques asphyxiantes. Mais il est peu probable que ce dispositif permette  un jour de stopper la dégénérescence neuronale. Si son efficacité se confirme, il servira surtout à la prévention de la maladie en étant proposé à des patients identifiés comme « à risque », dix ans avant l’apparition présumée des premiers symptômes.

Source :  Le FIGARO MAGAZINE, du 1er avril 2016


Exploration du cerveau :

La maladie d’alzheimer et le cerveau (Cliquez sur le lien)


LES AVANCEES SUR L’ALZHEIMER :

Un pas important dans la lutte contre la maladie d’alzheimer vient d’être franchi

Vers un traitement de l’alzheimer

Des chercheurs de la Faculté de médecine découvrent un moyen de combattre la formation de plaques séniles dans le cerveau
Par Jean Hamann

Consultez l’article (Cliquez sur ce lien)


Alzheimer : la découverte d’une cause potentielle ouvre une nouvelle piste de traitement

Consultez l’article (Cliquez sur ce lien)


Alzheimer : une découverte donne l’espoir d’une nouvelle piste thérapeutique

 Consultez l’article (Cliquez sur ce lien)


A propos thanatofrance

Souhaitant promouvoir la profession de thanatopracteur et d'élaborer également une aide aux étudiants thanatopracteurs, des thanatopracteurs professionnels ainsi qu'un collège de thanatopracteurs avons souhaité mettre en ligne ce site qui nous l'espérons vous apportera toutes les aides en vue de la préparation au diplôme National de Thanatopracteur. Toutes suggestions étant bien venues ! Le Président. POLIMENI Carmel.
Cet article a été publié dans PATHOLOGIES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.