STERILITE – Deux formes de Stérilité rencontrées chez la femme (Stérilité primitive / Stérilité secondaire). – Les causes de la stérilité masculine.

Cours en ligne. 

Dictionnaire intégré, cliquez sur le mot pour la définition.

 

LA STERILITE

Retenons :

Résultat de recherche d'images pour "STERILITE MASCULINE"

Retenons :

La stérilité peut être définie : l’inaptitude à la fécondation et à la procréation.

L’origine masculine de la stérilité n’entre en ligne de compte que pour… 10 à 15 % ; dans ce cas, il s’agit d’hommes  présentant un hypospadias, ou atteints  d’azoospermie (absence de production de spermatozoïdes) à la suite d’une orchite double due au oreillons ou à la blennorragie.

L’origine féminine de la stérilité est donc de loin la plus fréquente ; on distingue :

Retenons :

LA  STERILITE PRIMITIVE.

La stérilité primitive : c’est le cas des femmes qui n’ont jamais été enceintes. Cette stérilité est due en général à une malformation des organes génitaux, ou à l’insuffisance de leur développement, ou à des troubles glandulaires importants. Mais on estime qu’il n’est  possible de parler de stérilité qu’après deux ans de mariage.

LA STERILITE SECONDAIRE.

La stérilité secondaire : elle s’observe chez les femmes qui  ont déjà été enceintes une ou plusieurs fois. Cette stérilité est le plus souvent souvent consécutive à une infection génitale survenue à la suite d’un accouchement  ou surtout d’un avortement (métrite, salpingite).

Elle est souvent due aussi  à des troubles glandulaires, à l’ovarite scléro-kystique, au développement d’un fibrome, à la rétroversion utérine.

La recherche de la cause de la stérilité est le plus souvent un problème très délicat, qui est uniquement l’affaire du spécialiste.

Signalons seulement qu’il existe deux moyens de diagnostic, qui sont parfois en même temps des moyens de traitement, et qui permettent de savoir avec certitude s’il existe une obturation des trompes ; ce sont :

  • L’insufflation tubaire (injection sous légère pression de gaz carbonique dans l’utérus). Si une des trompes au moins est perméable, le gaz dans la cavité péritonéale et provoque une douleur sous les côtes, au niveau du diaphragme.
  • L’exploration au lipiodol, c’est à dire l’injection sous faible pression dans la cavité utérine de lipiodol (huile iodée). Celui-ci remplit l’utérus et les trompes, qu’il rend visibles à la radioscopie et à la radiographie.

On a vu parfois l’un de ces deux examens ramener la perméabilité des trompes et une grossesse survenir.

Le traitement est évidemment très complexe et dépend de la cause de la stérilité ; certaines stérilités cèdent rapidement à des traitement  très simples ; d’autres sont rebelles à tout traitement.


Un Spermatozoïde rencontrant un ovule.


Imprimer

Hypospadias du sexe masculin.

L’hypospadias est une malformation de la verge, avec essentiellement un orifice mictionnel qui n’est pas à sa place.

Cette anomalie associe à divers degrés 3 anomalies :

  • La position du méat urinairetrou situé au bout du gland chez le garçon, et à la partie antérieure de la vulve chez la fille par où sortent les urines n’est pas en place
  • La verge est coudée
  • Le prépuce est incomplet.

Il s’agit d’une malformation extrêmement fréquente, estimée actuellement à 1 pour 300 garçons. Il existe sûrement une composante génétique, car il existe des « familles » à hypospade. Il a été jusqu’alors impossible d’isoler un gêne particulier, ce qui laisse supposer qu’il s’agit de gênes multiples. Par ailleurs, l’augmentation de la fréquence de la malformation depuis quelques années laisse entrevoir des facteurs favorisants environnementaux. Quoiqu’il en soit, la découverte de la malformation se fait en général à la maternité, lors du premier examen fait par le pédiatre. Si c’est possible, il est souhaitable que la consultation avec le chirurgien pédiatre ait lieu avant la sortie de maternité. Dans le cas contraire, une consultation dans le premier mois est indispensable. Celle-ci ne servira pas à proposer un traitement immédiat, mais permettra de présenter aux parents les différentes étapes du traitement, et la voie sur laquelle ils vont s’engager avec leur fils. Celle-ci est étant parfois assez houleuse.

Donc la première anomalie qui saute aux yeux (hors cas particuliers) est la position de l’orifice de l’urètre.

LES MALFORMATIONS DE LA VERGE.

Explication en images.

 

Celui-ci peut être situé n’importe où entre sa place normale

hypospade balanique

hypospade pénien

et la racine des bourses.

hypospade scrotal


Les causes de la stérilité masculine


Résultat de recherche d'images pour "STERILITE MASCULINE"

L’infertilité peut s’expliquer par des facteurs environnementaux ou par une défaillance de type mécanique. Cependant, la médecine offre aujourd’hui de nombreuses solutions pour permettre au couple de concrétiser leur désir d’enfant. Une grossesse devient donc envisageable.

Retenons :

Causes Description
Azoospermie Absence totale de spermatozoïdes
Oligospermie Nombre de spermatozoïdes inférieur à 30 millions par millilitre
Asthénospermie Mobilité des spermatozoïdes trop faible
Tératospermie Nombre de spermatozoïdes anormaux important
Oligo-asthéno-tératospermie Lorsque les 3 causes précédentes se cumulent

Causes de stérilité masculine (suite).

Hypogonadismes hypogonadotropes

Il s’agit d’une insuffisance de fonctionnement des testicules, due à un trouble de leur contrôle hormonal.

  • Déficits congénitaux de la sécrétion de l’hormone LHRH (GnRH) qui est normalement fabriquée par l’hypothalamus ;
  • Facteurs psychiques et nutritionnels ;
  • Syndromes polymalformatifs ;
  • Maladies générales chroniques ;
  • Tumeurs, infections ou traumatismes du système nerveux central ;
  • Causes iatrogènes (chirurgicales, pharmacologiques, chimiothérapie, radiothérapie).

Insuffisance testiculaire primaire hyper ou normogonadotrope

Il s’agit d’une anomalie de la production des spermatozoïdes au niveau des testicules.

  • Anomalies chromosomiques (syndrome de Klinefelter 47XXY, mosaïques, translocations, inversions, microdélétions du chromosome Y etc.) ;
  • Tumeurs testiculaires (tumeurs bénignes et cancers) ;
  • Cryptorchidie (anomalie de position du testicule qui n’est pas au fond de la bourse) ;
  • Orchite (infection du testicule par des virus, celui des oreillons par exemple) ;
  • Torsion du cordon spermatique entraînant une nécrose ischémique testiculaire (trouble de la vascularisation du testicule) ;
  • Varicocèle (dilatation de veines autour du testicule) ;
  • Traumatismes testiculaires (coup de pied, accident de vélo ou de voiture) ;
  • Infection généralisée virale ou bactérienne, états fébriles ;
  • Antécédent de chirurgie (hernie inguinale, torsion du cordon spermatique) ;
  • Antécédent de radiothérapie ou de chimiothérapie ;
  • Exposition professionnelles et environnementales à des toxiques : insecticides, métaux lourds, herbicides (agents anti spermatogéniques) ;
  • Exposition professionnelle à la chaleur (sidérurgiste, métallurgiste, boulanger) ;
  • Exposition professionnelle aux radiations ionisantes ;
  • Alcool, drogues, tabac ;
  • Syndromes polymalformatifs.

Causes obstructives par anomalies du transport des spermatozoïdes : obstruction ou absence des voies spermatiques

Les canaux qui acheminent les spermatozoïdes des testicules vers l’urètre peuvent être obstrués (bouchés) ou absents.

  • Malformations congénitales de la voie séminale : absence des canaux déférents associée à des anomalies rénales ;
  • Anomalies génétiques avec agénésie des canaux déférents (gène de la mucoviscidose CFTR) ;
  • Séquelles d’infections génitales ou urinaires ;
  • Tumeurs des voies excrétrices (tumeurs de l’épididyme) ;
  • Antécédent de chirurgie (post vasectomie) ou de radiothérapie pelvienne ;
  • Tumeurs.

Pathologie prostato-vésiculaire

  • Infections de la prostate et des vésicules séminales (épididymite, déférentite, vésiculite, prostatite, urétrite) ;
  • Malformations congénitales ;
  • Tumeurs de la prostate (bénigne ou maligne).

Causes immunologiques (2%)

  • Production d’anticorps anti spermatozoïdes (auto-immunisation).

Anomalies de la structure ou de la mobilité des spermatozoïdes

  • Anomalies spécifiques de la tête spermatique (globozoospermie, microcéphalie) ;
  • Anomalies structurales du flagelle (syndrome des cils immobiles).

Troubles du comportement sexuel

  • Troubles de l’érection (impuissance) ;
  • Anéjaculations : éjaculation rétrograde (absence d’éjaculat, existence d’un orgasme, présence de spermatozoïdes dans les urines); orgasme sans éjaculation (éjaculation sèche: absence d’éjaculat, absence de spermatozoïdes dans les urines); anéjaculation sans orgasme (absence d’éjaculat, absence de spermatozoïdes dans les urines) ;
  • Ejaculation prématurée ante portas (éjaculation avant pénétration).

Causes idiopathiques

Une cause à l’infertilité masculine est retrouvée dans 50 à 60 % des cas à la suite de tous les examens pratiqués. Lorsqu’aucune cause n’est retrouvée on parle d’infertilité masculine « idiopathique ». Dans ces cas, les causes de l’anomalie spermatique restent inconnues.


 

Les solutions à la stérilité masculine

Le recours à l’ISCI

Aussi appelée « FIV assistée », l’injection intracytoplasmique (ISCI) est utilisée dans un cas sur deux. Cette technique permet d’injecter un spermatozoïdes dans un ovocyte afin de faciliter la fécondation.

L’insémination intra-utérine

On pratique cette méthode dans le cas d’une fécondité affaiblie de l’homme (problème d’éjaculation, d’érection ou diminution de la qualité du sperme). Concrètement il s’agit de déposer le sperme directement dans la cavité utérine de sa compagne.

Chirurgie et varicocèle

Elle est pratiquée lorsque le canal déférent est rétréci ou lorsque des varices sont situées autour des testicules. Cependant, ses résultats demeurent assez décevants. Les spécialistes préfèrent alors se tourner vers l’assistante à la procréation médicalisée (APM).

Les traitements médicaux

Les infections de la prostate sont soignées à l’aide d’antibiotiques sur un mois. Dans d’autres cas, sont prescrits des hormones afin de rétablir le fonctionnement testiculaire.

Le don de sperme

En cas d’absence de spermatozoïdes, un couple peut faire appel à un donneur anonyme. L’insémination artificielle se fait via une demande auprès d’un CECOS. Afin d’être éligibles à un don de sperme, il y a trois conditions. Le couple doit être hétérosexuel, marié depuis plus de deux ans et la femme doit être âgée d’au plus de 42 ans.

LA STERILITE  DANS LE COUPLE

Les causes de stérilité – infertilité du couple

Résultat de recherche d'images pour "STERILITE MASCULINE"

Lorsqu’un couple consulte pour la première fois pour le désir d’un enfant qui tarde à venir, il s’agit la plupart du temps d’une infertilité et non d’une stérilité. Au terme d’un bilan de stérilité, souvent, la cause est retrouvée et un traitement est alors proposé.

On parle dinfécondité primaire si aucune grossesse n’a jamais eu lieu au sein du couple et d’une infécondité secondaire si une ou plusieurs grossesses évolutives ou non est/sont intervenue/s (enfant vivant, fausse couche spontanée, interruption volontaire de grossesse, grossesse extra-utérine).

Un couple sur sept (16%) consultera au cours de sa vie reproductive pour des difficultés à concevoir. Dans 35 % des cas l’infertilité est d’origine féminine, dans 25 % des cas d’origine masculine, dans 35 % des cas d’origine mixte. Dans les 8 % restants, le bilan d’infertilité du couple est normal. On parle alors d’une stérilité inexpliquée ou stérilité idiopathique.

 

A propos thanatofrance

Souhaitant promouvoir la profession de thanatopracteur et d'élaborer également une aide aux étudiants thanatopracteurs, des thanatopracteurs professionnels ainsi qu'un collège de thanatopracteurs avons souhaité mettre en ligne ce site qui nous l'espérons vous apportera toutes les aides en vue de la préparation au diplôme National de Thanatopracteur. Toutes suggestions étant bien venues ! Le Président. POLIMENI Carmel.
Cet article a été publié dans HISTOLOGIE - ANATOMIE PATHOLOGIQUE.. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.