PATHOLOGIE : L Y M P H O M E – Jean-Ehrland Ricci et Johanna Chiche ont identifié un facteur unique capable de prédire la réponse des patients au traitement. Lymphome : Ils laissent espérer de nouvelles thérapeutiques . Source : NANCY CATTAN. nice-matin.


Honneur à ces deux chercheurs niçois, Jean-Ehrland Ricci et Johanna Chiche !

Résultat de recherche d'images pour "Johanna Chiche nice matin"

A la une  Les découvertes de chercheurs niçois spécialistes du métabolisme cellulaire on ouvert la voie à des essais cliniques contre certains lymphomes.

Dictionnaire :

Cliquez sur le mot souligné en violet pour en avoir la définition.

 

Le métabolisme des cellules tumorales est différent de celui des cellules saines.  Un fait établi il y a plus de 100 ans déjà, et qui conduit de nombreux chercheurs à essayer de cibler cette singularité des tumeurs.

Parmi eux, Jean-Ehrland Ricci et Johanna Chiche, respectivement directeur et chargée de recherches INSERM au C3M à Nice.

Pour faire avancer la recherche dans ce domaine, ces spécialistes du métabolisme se sont concentrés sur une pathologie particulière, le lymphome B diffus à grandes cellules (LBDGC). « Outre le fait que c’est le lymphome non hodgkinien  le plus fréquent, il s’agit d’un tumeur agressive et particulièrement dérégulée au niveau du métabolisme »,  justifient-ils.

Si 60 à 70 % des patients répondent efficacement au traitement conventionnel (nommé   R-CHOP),  qui associe une immunothérapie et une chimiothérapie, 30 % à 40 % sont en échec thérapeutique (d’emblée ou victimes de rechute).

Qu’est ce qui distingue ces patients des autres ?

Les chercheurs niçois ont fait le pari qu’en plongeant dans les méandres du métabolisme tumoral, ils allaient peut-être trouver des éléments de réponse. « Nous avons réalisé des analyses bio-informatiques sur une cohorte de 230 patients. Parmi les différences observées entre répondeurs et non répondeurs au R-CHOP, il n’y avait qu’une enzyme impliquée dans le métabolisme du sucre, la GAPDH. « Riches de cette observation, les scientifiques  vont aller plus loin en mesurant le niveau de cette enzyme dès le diagnostic de la maladie »Plus il est bas, moins les chances de réponses au traitement R-CHOP sont élevées. » Une découverte importante, qui a fait l’objet de trois brevets. »GAPDH est le premier marqueur prédictif de la réponse au R-CHOP jamais décrit. » Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Au cours de leurs travaux, les chercheurs avaient noté un « détail » de taille. « Lorsque les niveau de GAPDH sont faibles, les cellules tumorales utilisent, pour produire l’énergie nécessaire à leur survie, une autre voie que la glycolyse (dégradation du sucre, Ndlr) : la mitochondriale. « Sachant que des médicaments capables de bloquer cette voie sont déjà sur le marché, les chercheurs ont aussitôt envisagé l’intérêt thérapeutique de cette découverte pour les patients non répondeurs au R-CHOP. « Avec leur accord, quatre malades suivis par le Pr. Thieblemont à l’hôpital Saint-Louis et pour lesquels plus aucune option thérapeutique  ne pouvait être envisagée, ont  testé ces inhibiteurs métaboliques ciblant les mitochondries . Trois d’entre eux ont parfaitement répondu. « Le souvenir de l’un de ces malades en particulier, un homme de 36 ans, émeut encore les scientifiques : alors qu’il ne lui restait que quelques jours à vivre, il a vécu six mois supplémentaires, et surtout en pleine forme, avant que la maladie ne reprenne le dessus. Une victoire en demi-teinte, mais des espoirs solides.  » Les cellules tumorales échappent, parce qu’elles s’adaptent rapidement aux traitements qu’on leur inflige. Si on veut cibler leur métabolisme pour les éliminer, il est probable que nous devrons essayer d’atteindre plusieurs voies de façon séquentielle« ,concluent les chercheurs. Plutôt qu’une conclusion, un temps d’arrêt pour mieux repartir à l’assaut d’une maladie qu’il n’ont pas fini de combattre.

Article :  NANCY CATTAN.

ncattan@nicematin.fr


Explication en images.

Image associée

IMAGE : Lymphome non hodgkinien chez un patient.

 

 

 

Image associée

L Y M P H O M E


Comment se forme un cancer  (Processus de cancérisation)

Explication en image.

Image associée

Généralité sur le Lymphome :

LES LYMPHOMES

Les lymphomes sont des tumeurs du système lymphatique. Le système lymphatique assure la défense de l’organisme. Il est constitué par les cellules (lymphocytes) des ganglions, de la rate, des amygdales mais est aussi présent dans tous les organes (en particulier la moelle osseuse, l’intestin, les glandes). Un lymphome peut se développer à partir d’une des deux grandes familles de lymphocytes : les lymphocytes B ou les lymphocytes T.


Lymphome

Lymphome non hodgkinien


Cancer chez l’enfant :   Lymphome de Hodgkin

Cet enfant âgé de 9 ans souffre déjà d’un cancer. Il a été diagnostiqué en 2013 avec un lymphome de Hodgkin   Il est traité à l’hôpital pédiatrique de l’Institut mexicain de la sécurité sociale (IMSS) à Jalisco.

 


Cancer de l’amygdale

Le lymphome est souvent une variété de la plupart des types de cancer qui prennent naissance dans les lymphocytes, cellules qui circulent dans la méthode lymphatique. (Cancer des amygdales) (lymphome) Lorsque ce cancer a un impact sur les amygdales qui pourraient être la section du processus lymphatique, alors on peut l’appeler le lymphome des amygdales.


  Chez l’homme :

Sexe: Le cancer du pénis en recrudescence, la faute au manque d’hygiène?

Illustration d'un homme se séchant après sa douche

Quels sont les symptômes? 

Messieurs, si vous êtes porteur d’une lésion bourgeonnante au niveau du gland, inquiétez-vous. Généralement, le cancer se manifeste par «l’apparition d’une rougeur, localisée et constante», indique le professeur Pierre Mongiat-Artus urologue à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Puis celle-ci se transforme en boursouflure, ou tumeur «sous forme de chou-fleur» décrit le spécialiste. «C’est alors qu’apparaît la dysacariose cellulaire» poursuit le docteur Patrick Constancis, andrologue et urologue, pour évoquer l’apparition des cellules malignes. La visibilité est donc externe et la tumeur n’est pas forcément douloureuse. Mais en matière d’urologie, les médecins observent régulièrement des cas de patients capables de repousser le seuil de la douleur

Comment le soigner? 

Si le cancer est détecté très tôt, des pommades peuvent être appliquées. Par la suite, une ablation de la tumeur doit être envisagée. Quand celle-ci est importante, « la chirurgie doit alors être souvent mutilante », poursuit le professeur Pierre Mongiat-Artus. D’où l’importance de prendre un avis médical de façon précoce. La place de la chimiothérapie est très limitée, uniquement pour les formes métastatiques. La radiothérapie est exceptionnellement utilisée, sous forme d’une curiethérapie (implantation de fils radioactifs au sein de la tumeur).

Quelles complications? 

Attention, serrez bien les dents avant de lire ce qui suit. Dans les cas les plus extrêmes, les chirurgiens sont contraints d’aller jusqu’à l’amputation. «C’est la vie ou la mort, note Constancis. La tumeur peut vous emporter. Il faut choisir, c’est la sexualité ou la vie.» Sans pénis, il est en revanche encore possible d’uriner. Debout, avec «un moignon» de pénis, comme le décrit le spécialiste. Mais s’il ne reste pas suffisamment de «verge saine», il faut alors procéder à une uréthérostomie périnéale. On bouche alors le canal de l’urètre entre le scrotum et l’anus de ces messieurs, contraints d’uriner assis. Oui, à vie.

Qu’est-ce que le scotum :

Explication en image :

Description de cette image, également commentée ci-après

A propos thanatofrance

Souhaitant promouvoir la profession de thanatopracteur et d'élaborer également une aide aux étudiants thanatopracteurs, des thanatopracteurs professionnels ainsi qu'un collège de thanatopracteurs avons souhaité mettre en ligne ce site qui nous l'espérons vous apportera toutes les aides en vue de la préparation au diplôme National de Thanatopracteur. Toutes suggestions étant bien venues ! Le Président. POLIMENI Carmel.
Cet article, publié dans HISTOLOGIE - ANATOMIE PATHOLOGIQUE., est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.