Coronavirus « CoVid-19 » – Mots du Président de THANATOFRANCE.

 Mots du Président de THANATOFRANCE.

Le Coronavirus « CoVid-19 » une pathologie extrêmement grave qui affecte, non seulement notre territoire mais aussi , malheureusement,  un bon nombre de pays dans le monde.  Afin de se protéger, tout d’abord, soi-même et ne pas contaminer les autres, le gouvernement lance des mesures de protection civile et sanitaire pour combattre et éradiquer ce fléau et terrible maladie qui envahie le territoire. L’O.M.S. tire la sonnette d’alarme pour mettre en garde le monde et révéler au grand jour et l’opinion publique les ravages du CoVid-19 « Coronavirus ». On notera que les taux de létalité de CoVid-19 « Coronavirus » varient grandement d’un pays à l’autre.

Ce nouveau coronavirus est vraisemblablement dérivé d’un coronavirus de chauve-souris, ce qui lui donnerait une aptitude particulière pour être peu attaqué par le système immunitaire des humains.

On sait désormais qu’il résiste au froid et à l’humidité et qu’il peut persister plusieurs jours sur différents matériaux et surfaces dans ces circonstances.

Malheureusement, on ne connaît pas encore son comportement en cas de chaleur et de sécheresse, mais on espère qu’il les supporte mal, à l’instar des autres coronavirus.

D’où est parti le Coronavirus ?

Apparu en décembre à Wuhan, en Chine, le Covid-19, le nouveau coronavirus qui s’est adapté à l’humain, est très contagieux. A ce jour, il a provoqué plus de 72 000 infections identifiées, des chiffres probablement sous-estimés du fait du nombre de cas pas ou peu symptomatiques, et près de 1 800 morts, des chiffres qui évoluent de jour en jour malgré une quarantaine stricte.

Toujours pour parler de ce fléau…  Le taux de létalité, qui se calcule en divisant le nombre de morts par celui des personnes infectées, est parfois huit fois plus important d’une région à une autre. À l’échelle de la planète, environ « 3,8% des cas signalés sont morts », selon les derniers décomptes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’importance de se faire vacciner contre la grippe… Oui, il est vraiment important de se faire vacciner contre la grippe, en effet, les symptômes du coronavirus étant très similaires à ceux de la grippe, le médecin-urgentiste français Gérald Kierzek, recommande de se faire vacciner contre cette dernière afin de faciliter le tri : “Si les gens qui sont vaccinés contre la grippe présentent des symptômes qui se rapprochent de ceux de la grippe, on saura que c’est peut-être autre chose. Cela nous permettra de faire ce que l’on appelle le diagnostic différentiel.”

Conclusion :

LA QUESTION QUE TOUT LE MONDE SE POSE !

Combien de temps tout cela va-t-il durer ?

Les mesures de quarantaine de plus en plus strictes mises en place en Chine semblent ralentir la propagation du virus, mais il n’est pas certain qu’avec un aussi fort degré de contagiosité l’épidémie puisse être stoppée à ce stade. Diverses informations en provenance de Chine et une étude en Allemagne, publiée dans le New England Journal of Medicine, indiquent en effet que certaines personnes infectées par le nouveau coronavirus peuvent le transmettre avant qu’elles n’aient elles-mêmes le moindre symptôme.

Cela rend donc le contrôle des frontières encore plus difficile et le nombre réel de malades asymptomatiques manqués par les caméras thermiques pourrait être supérieur à 75%, d’après les experts. Au fil des jours, le nombre de cas à l’étranger augmente très progressivement (près de 900 actuellement) et, avec une contamination moyenne de 2,5 cas par personne infectée et un temps de doublement de 6,5 jours hors quarantaine, c’est près de 60% de la population mondiale qui pourrait être infectée (au maximum).

Heureusement, le taux de décès semble être au alentour de 2% des malades infectés, ce qui est encore confirmé dans une étude épidémiologique chinoise sur les 44 000 premiers cas, ce qui est beaucoup moins que le SRAS (10% environ) et le MERS (30%). La maladie est modérée dans plus de 80% des cas, sévère dans près de 15% des cas et critique dans 5% des cas.

Les décès concerneraient surtout les personnes les plus âgées et les plus malades (cardiopathies, diabète, insuffisance respiratoire…). Mais ce que ce coronavirus a perdu en létalité, il l’aurait gagné en contagiosité ce qui peut aboutir à un nombre total de décès important si rien n’est fait pour contrôler la diffusion : un taux de 2% appliqué à une infection virale très contagieuse et ayant concerné beaucoup de personnes, c’est ce qui s’est passé en 1918-1919 avec la “grippe espagnole”. Alors qu’habituellement, la grippe donne des taux de mortalité d’environ 0,1%, mais ces années-là, du fait de la forte mutation du virus grippal, la mortalité a atteint 2%, ce qui a mathématiquement abouti des dizaines de millions de morts (entre 30 et 50 millions).

A propos thanatofrance

Souhaitant promouvoir la profession de thanatopracteur et d'élaborer également une aide aux étudiants thanatopracteurs, des thanatopracteurs professionnels ainsi qu'un collège de thanatopracteurs avons souhaité mettre en ligne ce site qui nous l'espérons vous apportera toutes les aides en vue de la préparation au diplôme National de Thanatopracteur. Toutes suggestions étant bien venues ! Le Président. POLIMENI Carmel.
Cet article a été publié dans ANATOMIE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.